Entretien Candide LEGUEDE DG ARCANDIA Consulting et Services

int-39754[Q] Quelle est la situation de la femme entrepreneur au Togo ?

[R] La notion d’entreprenariat féminin s’étend de la micro entreprise à la PME/PMI des secteurs formel et informel. Elle désigne ainsi l’ensemble des entreprises créées et dirigées par des femmes individuelles ou en groupements.

Au Togo, l’entreprenariat féminin est en plein essor. Les femmes sont de plus en plus présentes parmi les dirigeantes d’entreprises et elles inaugurent de nouveaux créneaux d’activités. Le rôle important et à la place qu’occupent les femmes dans la vie économique et sociale du Togo a fait que le secteur a connu un regain d’intérêt ces dernières années. Malheureusement, les incendies des différents marchés ont porté un coup dur aux efforts de ces braves femmes  entrepreneurs.

[Q] Dans quels secteurs les femmes s’illustrent-elles le plus et pourquoi ?

[R] La contribution des femmes entrepreneurs togolaises à la formation du PNB n’est plus à démontrer. Aujourd’hui, les femmes sont présentes dans tous les secteurs d’activités, mais leur présence dans les circuits économiques et surtout remarquable et concentrée dans le secteur informel dit non conventionnel et repartie dans plusieurs branches d’activités. La présence des femmes dans ces différents secteurs d’activités, contribue énormément à la création d’emplois salariés malgré le faible taux, et aide ainsi à résorber certains problèmes conjoncturels d’emploi/revenus en même temps qu’ils procurent à la population des biens et des services essentiels.

[Q] Les femmes sont beaucoup plus dans l’informel que dans le formel. Quelles actions menez-vous pour les aidez à régulariser cette situation ?

[R] La fédération des Femmes Entrepreneures et Femmes d’Affaires (FEFA TOGO) que nous avons créé regroupe en son sein 33 associations de base du secteur formel et informel.  L’idée est de ne laisser personne derrière mais de mettre tout en œuvre pour tirer celles qui sont à la base vers le haut.

Ainsi, l’identification et la valorisation des niches de créneaux porteurs et la traçabilité de la chaîne de valeurs à travers la conception et la réalisation des projets, comptent parmi les défis que nous voulons relever pour encourager l’entrepreneuriat féminin et répondre en partie aux besoins d’emplois décents pour les jeunes filles et les femmes.

C’est pourquoi nous avons initié un centre d’entrepreneurial des Femmes d’affaires du Togo dénommé INNOV’UP qui comporte en son sein, un incubateur de start-up, le premier du genre au Togo et aussi un centre de conseils pour les PME et PMI des femmes entrepreneurs déjà en activité. C’est un centre d’accompagnement technique des entreprises féminines qui va aussi faciliter leur transition du secteur informel vers le secteur formel.

[Q] La FEFA a organisé le 08 mars un « mentoring » au cours duquel il y a eu une formation couplée d’une marche de causerie à l’endroit des jeunes filles de la Fédération. Qu’attendez-vous de cette action ?

[R]La marche de mentoring est une occasion pour mettre en avant les femmes leaders et renforcer le leadership de ces femmes par le biais du mentoring. Elle permet d’établir des relations entre les femmes leaders confirmées et les jeunes leaders émergentes. C’est une activité d’autonomisation de la femme qui vise le succès tant sur le plan local que mondial. Les femmes qui sont aujourd’hui des mentorées (coachées) peuvent devenir demain des mentors à leur tour de cette façon, elles perpétueront le cycle de mentoring en permettant à d’autres d’évoluer elles aussi vers le succès. Une étude a démontré que 65% des femmes ayant été coachées deviennent elles aussi des mentors (Catalyst 2012).

Les avantages du mentoring des femmes sont nombreux. Le mentoring permet d’établir une relation de camaraderie, créé un environnement d’amitié entre les femmes, promeut un environnement propice pour un plus grand succès des femmes et élargit les horizons pour un développement personnel lorsque de nouvelles stratégies innovantes de leadership sont explorées. C’est un exemple fort de solidarité féminine qui démontre qu’ensemble, main dans la main, nous pouvons construire notre avenir.

                                                                           Propos recueillis par

                                                                       Franck Ayawo ASSAH